Comment réaliser un plan de coupe ?

Bricolage

La construction d’un bâtiment ou d’une maison nécessite beaucoup d’investissement. Cet investissement prend en compte tant les charges financières que les services d’un professionnel. 

Un plan de coupe est une illustration graphique permettant d’apprécier les volumes extérieurs des constructions. C’est une représentation du terrain et des constructions de profil. Il est établi en général par un constructeur ou un architecte, mais le particulier voulant gérer lui-même sa construction pourra sans aucun problème le réaliser.

Avoir un plan de coupe professionnel est une nécessité lorsque vous entreprenez de construire un bâtiment. C’est un plan qui regroupe différents éléments comme le profil du terrain, les pentes etc.

À quoi sert un plan de coupe ?

Le plan de coupe permet de vous assurer du respect des règles de base liées aux travaux de construction. Il est le socle des projets de construction fiables, surtout pour les immeubles dont l’architecture sera colossale. En effet, pour assurer des travaux de gros œuvre cela est indispensable.

Il permet également d’avoir une idée sur les différents indices que l’ouvrage présente, avec à la clef les techniques et rouages à adopter pour réussir la structuration du bâtiment ainsi que son implantation. Il favorise et accélère la demande de permis de construire et est indispensable pour la demande de déclaration préalable de travaux.

Quelles sont les caractéristiques d’un plan de coupe ?

Un plan de coupe doit être clair et précis. 

Il doit permettre à l’administration de vite comprendre le projet, et son implantation doit être précisée, ainsi que les dimensions limitatives du terrain qui devra abriter cette implantation. Pour cela, un bon plan de coupe doit être composé des éléments suivants :

  • des constructions préalables et existantes ;
  • le profil du terrain ;
  • le projet ;
  • la fin de votre terrain et ses clôtures ;
  • les pentes de toitures ;
  • les aménagements extérieurs divers ;
  • les annotations. 
plan-de-coupe

Les constructions existantes

Peu importe votre projet, le plan de coupe doit porter une représentation pour les constructions déjà en cours. Cette représentation est nécessaire si vous avez des projets importants comme c’est le cas par exemple des projets d’extension de maison, d’agrandissement, de construction de garage et autres. 

Le profil du terrain 

Le terrain est l’élément matériel d’une construction. Étant l’élément le plus déterminant dans le projet, son profil doit être étudié rigoureusement. Il faut être certain que le lieu et la forme devant abriter votre projet s’y prêtent. 

Vous pouvez procéder à une coupe générale unique. Dans cette mesure, vous devrez illustrer le profil du terrain avant et après les travaux. Vous pouvez également faire usage de deux coupes, au début et à la fin de vos travaux.

Le projet

Il doit rassembler tous les détails sur le plan de coupe. Il faudra représenter un schéma de vos constructions pouvant permettre de visualiser les différents travaux jusqu’aux remblais, sans oublier les déblais. 

En termes de hauteur de remblais ou de déblais, certains PLU (Plan Local d’Urbanisme) sont réglementés. À l’aide de ce document utile, essayez de recueillir des renseignements sur les composantes du sous-sol. 

Les limites de votre terrain et ses clôtures

Faites apparaître distinctement les bornes séparatives ou les clôtures. Les dimensions de votre projet depuis ces bornes doivent être indiquées. Les plans d’édification de clôtures peuvent être également inclus dans le projet. 

Les pentes de toitures

Essayez d’identifier les pentes de toitures en pourcentage, et ne les confondez pas avec les degrés. La pente de la toiture sera déterminée selon plusieurs éléments comme l’exposition aux intempéries, la situation géographique, la dimension, l’esthétisme à respecter suivant votre lieu de résidence ou encore les matériaux utilisés pour la couverture. 

Lire cet article  Comment choisir votre baguette de finition pour le carrelage ?

La pente va donc se calculer en pourcentage ou en degré grâce à son point le plus haut et à sa descente diagonale.

Les aménagements extérieurs divers

Tous les éléments coupés sur votre plan comme la route, une rue ou des fossés, devront être identifiés sur le plan en coupe. 

Les annotations

Il faudra évaluer plus strictement les hauteurs en ce qui concerne vos constructions pour une compréhension facile et rapide de votre projet. Il faudra essayer de prendre des informations sur les hauteurs des gouttières (chéneaux), tout ceci en prenant le soin d’être conforme aux lois du règlement. 

Il est important de vous renseigner également sur le faîtage depuis le terrain fini ou naturel. Veillez à indiquer également des altimétries depuis le niveau ±0.00 (TF) ou NGF. 

faire-plan-de-masse

Quels sont les conseils à suivre pour bien réaliser un plan de coupe ?

Pour la préparation de votre dossier, il faut veiller à:

  • bien s’informer ;
  • joindre un plan de coupe captivant ;
  • soigner sa présentation ;
  • présenter la légende de son plan ;
  • demander conseils. 

L’information

Vous pourrez demander un certificat d’urbanisme pour connaître si des servitudes ou des limitations s’imposent à votre parcelle. Vous pourrez vous rendre également au service d’urbanisme de votre commune pour avoir une excellente idée de ses espérances et limites. 

Joindre un plan de coupe 

Joindre un plan de coupe est nécessaire si votre projet entraîne la création de surfaces de plancher ou emprises au sol. 

Il est recommandé de le faire dès que vous créez de la surface de plancher ou de l’emprise au sol. Ces deux étapes prennent en compte une croissance de volumes extérieurs présents sur le terrain. 

Si vous n’avez pas ce renseignement, il est bien possible que l’instructeur vous demande des pièces complémentaires pour apprécier ces changements. Dans ce cas, essayez de prendre le devant tout en anticipant ces éléments. 

Soigner la présentation

Avant tout, vous devez établir un plan détaillé et compréhensible. Pour cette raison, vous pouvez vous servir des codes du dessin technique qui se présentent comme suit : 

Définissez et notez votre échelle de besogne. Cela permettra à l’instructeur de cerner au maximum votre projet s’il possède cette information. Utilisez l’échelle 1/50 ou 1/100 pour travailler en fonction de la taille de votre parcelle. Vous devez savoir que :

1 sur 50 (1 m = 2 cm )

1 sur 50 (1 m = 2 cm) ; 1 sur 100 (1 m = 1 cm).

Le repère du plan de coupe est à notifier sur le plan de masse. Cela voudra dire une droite qui détermine le lieu où vous pourrez séparer votre terrain et votre point de vue. Pour permettre à l’instructeur de savoir comment regarder le plan de coupe, représentez sur ce dernier un plan de composition de la coupe. 

C’est par un couple de lettres que les coupes sont nominées. A titre illustratif, utilisez la coupe AA’ pour donner la largeur. Pour donner une vue de longueur à votre parcelle, vous pouvez utiliser la coupe BB’.

Présentez la légende de votre plan

Tous les éléments qui constituent votre plan sont entre autres l’échelle, les couleurs ou les traits. Ces éléments permettent de différencier les différents composants, les bornes séparatives et les cotations. 

accompagnement-plan-de-masse

Demander conseil

Il est à noter que les éléments constitutifs des dossiers de demande de permis d’urbanisme sont nommés par le code de l’urbanisme. Ce code ne vous apportera pas assez d’informations explicites sur la façon de donner ses plans .

Vous pouvez suivre la réglementation, mais ayez aussi un certain nombre de savoirs dans le domaine du dessin. Les réglementations ne sont pas tant techniques, mais elles insistent sur un degré de réflexion. 

portrait-robert-ballier

Robert Ballier - Rédacteur depuis plus de 10 ans après à une reconversion professionnelle. Il travaillait dans le bâtiment en tant que chef de chantier. Il aime parler des sujets autour du bricolage, la maison. Sa passion reste le bricolage et la moto.