Poutre IPN: Guide complet

Bricolage

Vous venez d’hériter d’une petite maison, ou encore l’espace de la pièce de votre maison ne vous convient plus. Ne vous en faites pas, grâce à la poutre IPN, les professionnels du métier sauront vous satisfaire.

La poutre IPN

La poutre IPN est ainsi appelée à cause de sa forme. Elle est en coupe transversale et est faite d’une barre en acier. Elle joue un rôle structurel dans le BTP, notamment dans le gros œuvre. Ce qui fait d’elle une nécessité, c’est que la poutre IPN est une barre laminée. Elle est dotée d’une section en double forme ou en I majuscule.

La poutre IPN est également connue sous d’autres noms. La section en I avec ailes inclinées, ou encore la section profilée en double T normal, sont les autres dénominations de la poutre IPN. Il faudra juste retenir que cette poutre est nécessaire lors d’une construction d’un immeuble car elle y joue un rôle clé.

Différences entre les poutres IPN, IPE, UPN et HE

Présentons tout d’abord ses caractéristiques.

Caractéristiques et avantages

La poutre IPN est différente des autres types de poutres. Elle se différencie grâce à ses faces extérieures qui sont perpendiculaires. Ces faces extérieures ne sont rien d’autre que la partie centrale et verticale de la poutre.

La seconde différence se trouve au niveau de l’angle d’inclinaison. La surface intérieure de la poutre s’incline à 14 % par rapport à celle extérieure. Grâce à cette inclinaison, l’épaisseur des brides diminue vers les bords.

Les autres parties de la poutre sont arrondies. Elle a une dimension exigée par la norme européenne EN 10365. La dimension exigée doit être rigoureusement respectée pour une sécurité maximale, et pour effectuer un travail de qualité.

Si vous n’êtes pas un expert du BTP, vous aurez tendance à mélanger les types de poutres. Il en existe plusieurs et n’ont pas les mêmes dimensions.

Toutes ces différentes poutres ne sont pas identiques et ont leurs propres caractéristiques.

poutre-ipn

Les caractéristiques d’une poutre IPE

Les faces intérieures comme extérieures d’une poutre IPE sont parallèles entre elles. Ses deux faces font un angle droit.

Les ailes d’une poutre IPE sont constantes contrairement à celles de la poutre IPN.

La poutre IPE présente également plusieurs avantages. Elle est solide grâce à ses différentes composantes et vous permet également d’avoir un résultat final impeccable. La poutre IPE est également économe et est soudable. Elle s’utilise dans plusieurs types de structures dont la métallique .

Les caractéristiques d’une poutre UPN

Comme l’indique sa première lettre, la poutre UPN est une poutre en U. Les sections le l’UPN sont toutes en forme d’U.

Ses faces extérieures font un angle droit avec l’âme, tandis que les faces intérieures ont une pente avec les autres faces extérieures. La pente s’incline de 8%. Quant à ses ailes, elles ont une épaisseur décroissante vers les différentes extrémités.

La surface a une forme arrondie, de la même façon que les ailes. Ce type de poutre est utilisé pour en souder deux autres. L’UPN s’utilise également comme support ou pilier dans une infrastructure.

Les caractéristiques d’une poutre HE

La poutre HE correspond à la norme européenne. Elle a une section de forme transversale et est en double T. Contrairement aux autres types de poutre, le HE a de larges ailes.

Les faces intérieures, comme extérieures de ses brides, ne sont pas perpendiculaires. Elles sont plutôt parallèles entre elles. Avec l’âme, elles forment un angle droit. Les brides ont une épaisseur constante.

Lire cet article  Tout savoir sur la construction à ossature bois ?

Les joints sont arrondis et les faces intérieures comme extérieures sont tranchantes.

Il existe cependant trois types de séries de poutre HE : la série normale, la série légère et la série lourde.

La série normale a pour profil de base le HE, tandis que celle légère a pour profil de base HEA. La série lourde, quant à elle, a un profil de base HEB.

Les poutres HE sont moins performantes que les poutres IPE et IPN, mais ont une torsion de qualité. Leur charge critique est également élevée et permet de faire de bonnes séparations de pièces.

exemple-poutre-ipn

Processus de pose d’une poutre IPN

Pour la pose d’un mur porteur de qualité, l’ingénieur en charge doit s’assurer de suivre minutieusement les étapes. Le suivi de ces règles permettra d’obtenir un support de qualité et un mur durable.

Voici ci-dessous quelques étapes à suivre.

Détermination du type de mur porteur

Il s’agit ici de faire une étude du terrain. L’expert doit d’abord se renseigner sur la nature du mur avant tout processus. Il doit faire une analyse statique afin de déterminer la charge qu’il faut pour un tel projet.

Grâce à cette analyse, il sera en mesure de préciser les différents matériaux qu’il faudra et le type d’installation du projet.

Anticipez le temps nécessaire à l’installation d’un modèle en acier galvanisé

La réalisation de ce type de projet dure au maximum 5 jours. Ce délai est respecté lorsqu’il est réalisé par des professionnels. Cependant, vous devez anticiper le temps. Vous pourrez demander à ce que la destruction de la cloison soit faite avant les 5 jours. Ce délai se trouve dans leurs cordes.

Tenez compte des facteurs clés

Avant toute réalisation, vous devez vérifier votre budget. Lors du calcul, vous devez inclure le prix de la main d’œuvre, le prix des fournitures et si possible prévoir un prix pour les imprévus. Vous devriez prévoir entre 300 et 2500 € pour ce projet.

Les étapes de l’installation d’une poutre IPN

L’installation d’une poutre IPN est une action particulièrement délicate, et il est préférable de la laisser à des professionnels du métier. Certains vous factureront plus que d’autres, il convient donc de faire une demande de devis avant de passer aux travaux. L’artisan devra respecter certaines étapes pour l’installation :

  • enlever les différents papiers peints, et si possible les plâtres ;
  • percer le plafond et le mur porteur ;
  • installer la poutre qui servira de support pour une bonne répartition des charges;
  • équilibrer les pousses d’aciers.

Il faudra casser le mur et fabriquer des supports en béton. Il devra également installer un échafaudage qui permettra d’élever le modèle en acier, et de le galvaniser sur les supports.

Les professionnels feront un mortier au-dessus de la poutrelle en acier. Le mortier sera retiré après qu’il soit durci (au bout de deux jours maximum).

Enfin, le maçon fera un plâtrage de mur. Votre mur sera revêtu et la finition sera faite.

Calcul de la charge d’une poutre IPN

Si vous avez assisté au processus de l’installation d’un mur porteur, vous vous êtes déjà sûrement demandé comment le calcul des charges se fait-il.

Avant de procéder au calcul, vous devez d’abord vous poser quelques questions. La poutre peut-elle supporter tel ou tel poids? Si la réponse est positive, un trou est alors fait dans le mur. Des câbles y sont ensuite placés avec précaution. Les colonnes sont donc reliées entre elles de sorte à les maintenir à l’horizontale.

C’est grâce à ce processus qu’il est possible de déterminer la charge de la poutre IPN.

pose-d'un-ipn

Poids d’une poutre IPN

La poutre IPN en acier peut supporter jusqu’à 400 kg. L’utilisation de cette poutre lors d’une rénovation ou d’une construction de maison vous permettra de faire des économies sur le prix de votre projet.

portrait-robert-ballier

Robert Ballier - Rédacteur depuis plus de 10 ans après à une reconversion professionnelle. Il travaillait dans le bâtiment en tant que chef de chantier. Il aime parler des sujets autour du bricolage, la maison. Sa passion reste le bricolage et la moto.