Quelle surface couvre une bombe de peinture ?

Maison

La peinture aérosol est souvent la meilleure alternative pour les activités de peinture d’appoint. Elle est applicable sur de nombreux revêtements, à choisir selon son type évidemment. Elle est intéressante pour la finition des zones souvent difficile d’accès pour les pinceaux, la rénovation ainsi que la décoration de divers supports. À l’instar des peintures en pot, la bombe de peinture possède également un pouvoir couvrant à vérifier lors de son achat. 

Le rendement d’une bombe de peinture

Avant de vous lancer dans l’acquisition de votre produit, pensez à inspecter son rendement. Il s’agit de son coût au  m². De cette manière, vous calculerez plus facilement le budget nécessaire pour l’ensemble de vos travaux. 

D’une manière générale, le rendement d’une bombe de peinture est 5 m² pour un litre. Ces équipements sont souvent présentés dans des contenants de 400 ml dans le commerce. Par conséquent, pour un spray de cette quantité, vous ne pourrez couvrir que 2 m², et même la moitié si vous devez repasser une seconde couche. C’est pour cela que ces produits sont plus recommandés pour les petites surfaces.

La gamme de prix des peintures aérosols reste toutefois très variée. Vous pouvez en trouver pour moins de 5 €, mais qui peut être décevant en termes d’adhérence pour ce coût. Au-dessus de 15 €, ce sont surtout les articles dédiés pour des usages spécifiques. Avant de vous lancer dans votre achat, on vous recommande avant tout de calculer la surface à couvrir. 

Le pouvoir couvrant : qu’est-ce que c’est ? 

On appelle le pouvoir couvrant, la capacité de la peinture à couvrir le support avec le moins de couches possibles. C’est l’aptitude du produit à masquer la surface précédente sans difficulté. Mais quand il s’agit de superposer des teintes de peintures, il faudra compter sur le rendement en cas de contrastes importants. 

Lire cet article  Meuble : Comment peindre avec une bombe de peinture ?

D’une manière générale, le rendement d’une bombe de peinture aérosol reste inchangé pour une pulvérisation sur un revêtement au coloris similaire. Par exemple, si vous utilisez une bombe de peinture bleue, sur un support de la même tonalité, vous conserverez le rendement de 2 m² pour un contenant de 400 ml. 

Pour l’actualisation d’une nuance sombre vers une tonalité plus claire, le pouvoir couvrant sera moins performant, mais l’utilisation d’une sous-couche permet de ne pas gaspiller votre produit. En effet, si vous appliquez un apprêt sur la surface, le rendement passe de 1 m² à 1,5 m² pour la totalité du spray. 

Il en est de même pour la modification d’un revêtement au ton clair en un degré plus foncé. L’usage de l’apprêt est déterminant pour économiser le contenu de votre bombe de peinture. Sur un revêtement recouvert d’une sous-couche, la surface enduite par votre produit passe 0,5 m² à 1 m². 

L’utilisation de l’apprêt est-elle importante ? La réponse est oui, dans la mesure où le primaire permet la régularisation des imperfections et l’optimisation du rendu de la peinture. Il possède également des propriétés anticorrosion, et vous permet surtout d’économiser votre peinture en ajustant la teinte de base avec celle de la finition. Évidemment, on trouve couramment un apprêt en bombe dans le commerce. 

portrait-agnes-perrin

Agnès Perrin - Jeune rédactrice, Agnès est spécialisée dans la décoration d’intérieure. Sensible à l’écologie, son objectif est de vous sensibiliser et vous donner des solutions pour agir.