Chauve-souris: pipistrelle commune

Jardin

La pipistrelle est la plus petite et la plus commune des espèces de chauves-souris. Elle appartient à la famille des Vespertilionidae, connue sous le nom de chauve-souris ordinaire ou à oreillettes. Elle apparaît beaucoup plus tôt dans la soirée que la plupart des autres chauves-souris. 

Description de la pipistrelle commune

Les pipistrelles communes sont l’une des plus petites chauves-souris vivantes au Royaume-Uni. Ce sont celles qu’on peut apercevoir voler à chaque crépuscule. Petite chauve-souris brune, la pipistrelle commune a des oreilles courtes et ne pèse que 4 à 8 grammes, soit l’équivalent d’une pièce de monnaie. 

La pipistrelle commune a normalement (mais pas toujours) une bande noire sur la face, ce qui lui vaut son surnom de “bandit”. Elle est tout à fait reconnaissable lorsqu’elle est en l’air : elle a un vol saccadé, caractéristique lorsqu’elle chasse les insectes.

La pipistrelle commune, l’espèce de chauve-souris la plus commune en Europe, n’a été confirmée comme étant en fait deux espèces que par la génétique moléculaire, après que deux fréquences d’écholocation distinctes aient été établies. La séparation de ces deux chauves-souris par l’application d’analyses de séquences mitochondriales a été l’une des premières expériences réalisées parmi les mammifères européens. 

La pipistrelle commune est l’espèce de chauve-souris la plus répandue, présente dans toute la Grande-Bretagne et l’Irlande. Il y a eu des déclins historiques significatifs des pipistrelles (et d’autres espèces de chauves-souris) depuis au moins le début du 20ème siècle, si ce n’est plus tôt. 

Il y a maintenant des signes que son espèce commence à augmenter à nouveau. Le dernier rapport du BCT montre qu’il y a eu une augmentation de 82,1% des effectifs depuis l’année de référence du suivi en 1999.

La pipistrelle commune est la seule espèce à avoir été enregistrée dans l’ensemble des 36 hectares du Nottinghamshire.

En été, elles adorent se percher dans

  •  les fissures des bâtiments ;
  • sous les couvertures de toit ;
  • dans les soffites ;
  • dans les fascias ;
  • sous les tuiles suspendues.

Cette espèce a un régime alimentaire spécifique.

Alimentation et recherche de nourriture 

La pipistrelle commune se nourrit en grande partie de mouches, ainsi que de moucherons aquatiques et de moustiques. Selon un bilan, cette espèce est capable de manger jusqu’à 3000 moucherons en une nuit .

Si vous entendez une pipistrelle sur un détecteur de chauves-souris hétérodyne, vous reconnaîtrez le son d’un “zip”. C’est le son émis lorsque la chauve-souris se concentre sur sa proie. Au fur et à mesure qu’elle se rapproche de sa proie, ses cris se rapprochent également, produisant ce que l’on appelle un “buzz d’alimentation”.

La pipistrelle commune est une espèce de chauve-souris très généraliste et, grâce à sa capacité d’adaptation, on la trouve dans certains pays d’Europe. Elle est également présente dans les zones urbaines, suburbaines et rurales.

Cette espèce est souvent en train de chercher de la nourriture dans les parcs et jardins urbains ainsi qu’autour des lampadaires où les insectes volants sont attirés par la lumière.

Habitats

Elle se retrouve dans une large gamme d’habitats comme les bois matures, les zones humides, les prairies, les fermes, les parcs et les jardins. Elle préfère les zones vertes ouvertes, entourées d’arbres ou de buissons. Elle est souvent en train de voler à basse altitude, au-dessus de l’eau.

Rythme de vol 

La pipistrelle chasse selon un rythme régulier, volant généralement jusqu’à 6 mètres au-dessus du sol. Elle peut également atteindre les 13 mètres pendant son vol.

Lorsqu’elle vole rapidement dans l’obscurité, elle peut éviter de se heurter à des obstacles et repérer ses proies grâce à un système d’écholocalisation, similaire à l’équipement de balayage radar utilisé dans les navires et les avions. La chauve-souris émet fréquemment des couinements très aigus (ultrasons) qui rebondissent sur tout objet solide dans ses oreilles. 

Lire cet article  Le zonage en permaculture : conseils et principes

Dans chaque oreille se trouve une pointe charnue, appelée tragus, qui reçoit le son ; la chauve-souris est capable d’interpréter le temps que met l’écho à revenir et de “voir” son environnement. Une chauve-souris porte probablement en elle une image sonore de son territoire familier, comparable à la mémoire visuelle de l’homme.

Reproduction et cycle de vie 

L’accouplement a lieu à l’automne, juste avant l’hibernation, mais il n’y a pas de gestation avant le printemps. On parle alors d’implantation différée. Une fois que l’embryon commence à grossir, son développement dépendra des conditions météorologiques et de l’approvisionnement en nourriture. Il cessera de se développer si les conditions sont mauvaises.

Au début de l’été, les femelles pipistrelles forment leurs propres colonies de reproduction, souvent dans un espace de toit derrière des tuiles. Les mâles se perchent dans de petites colonies séparées pendant l’été et ne rejoignent les femelles qu’en automne et en hiver.

La gestation dure normalement 44 à 50 jours, et un seul bébé naît en juin. Les bébés chauves-souris sont très petits, sans poils et aveugles pendant environ une semaine. La chaleur est très importante pour eux, et plus ils sont au chaud, plus ils grandissent vite. Les jeunes sont sevrés et prêts à voler de façon indépendante à l’âge de 3 semaines. Les femelles atteignent la maturité sexuelle en un an, et les mâles en deux ans.

Echolocation 

Les sons produits par les pipistrelles sont au-dessus de la gamme d’audition humaine, à l’exception des cris sociaux qui peuvent être entendus par les enfants et certains adultes ayant une bonne audition.

Avec un détecteur de chauves-souris (hétérodyne), les cris d’écholocation peuvent être captés entre 55 et 80 kHz environ. Les cris ressemblent à une série de clics vers le haut de cette gamme, se transformant en claquements plus “humides”, le claquement le plus profond étant entendu à environ 55 kHz, l’intensité maximale du cri.

Habitude des pipistrelles

Les chauves-souris pipistrelles se rassemblent en colonies tout au long de l’année. Pendant l’été, elles se rassemblent en grandes colonies, et préfèrent se regrouper dans 

  • les arbres (sous l’écorce ou dans les creux) ;
  • les bâtiments tels que les églises ;
  • les crevasses des rochers.

Les gîtes d’été préférés sont les petits espaces chauds situés derrière les tuiles ou les bardages d’un mur orienté au sud. La pipistrelle est si petite qu’elle peut se faufiler dans des interstices de seulement 15 mm de large.

Les chauves-souris dorment légèrement pendant la journée et commencent généralement à sortir de leur gîte 15 à 30 minutes avant le coucher du soleil pour chasser les insectes. Au milieu de l’été, elles apparaissent régulièrement pendant la journée. Chaque chauve-souris passe 2 à 5 heures par jour hors de sa colonie, utilisant des perchoirs temporaires entre les courts vols d’alimentation.

Les chauves-souris pipistrelles hibernent pendant l’hiver, à partir de la mi-octobre environ. La colonie cesse progressivement de s’alimenter et trouve un site d’hibernation approprié comme 

  • le toit ou le clocher d’une église ;
  • un endroit calme dans une grande maison ;
  • un arbre creux ou ;
  • une crevasse rocheuse. 

Chaque chauve-souris se suspend et se cale la tête en bas, s’agrippant à la surface avec ses pattes. Pendant les périodes les plus chaudes, la pipistrelle se réveille et s’envole à la recherche de nourriture. Les colonies hivernales comptent parfois 1000 chauves-souris dans une grotte. En  Roumanie, la grotte est le refuge d’environ 100 000 pipistrelles. 

Espérance de vie

La durée de vie moyenne est de 4 à 5 ans. La durée de vie maximale enregistrée est de 11 ans.

portrait-agnes-perrin

Agnès Perrin - Jeune rédactrice, Agnès est spécialisée dans la décoration d’intérieure. Sensible à l’écologie, son objectif est de vous sensibiliser et vous donner des solutions pour agir.